TOUS LES CHEMINS MÈNENT A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

Publié le : 16/05/2018 15:36:21
Catégories : LES CHEMINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

TOUS LES CHEMINS MÈNENT A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

La Cathédrale de St Jacques de Compostelle garde soigneusement dans ses archives le premier descriptif des chemins de Saint Jacques remontant à l’an 1130. C’est à partir de cette période que ces chemins de Saint Jacques commencèrent à vivre et à constituer pendant des siècles des lieux d’échanges culturels et des vies de communication sillonnant l’Europe entière.

Même si l’insécurité qui régnait alors sur les chemins n’est plus d’actualité, la démarche de partir à la rencontre à pied pour rejoindre les reliques de Saint Jacques reste, même pour les non-croyants, une démarche de découverte de soi, à travers l’effort de la marche et la traversée de paysages différents, des étapes ponctuées de lieux mythiques.

Saint Jacques le Majeur fut  l’un des apôtres du Christ. Après la Crucifixion, il part évangéliser l’Espagne. Il est décapité vers 44, à Jérusalem. Saint Jacques est au Moyen-Age le patron des pèlerins et des voyageurs.

Le tombeau de Saint Jacques fut probablement découvert entre 818 et 834. Le pèlerinage d’abord régional, dépasse rapidement les frontières espagnoles.

Vers 950 l’évêque du Puy en Velay, Godescalc, est l’un des premiers pèlerins étrangers connus à effectuer le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, l’un des premiers pèlerins du Camino Primitivo étant le Roi Alphonse II d’Espagne lui-même au IXème siècle.

Les motivations pour partir sur le chemin sont multiples encore de nos jours mais à l’époque médiévale on partait visiter les vestiges des Saints en espérant une guérison ou un salut.

De nos jours l’aspect Universel de ce chemin est reconnu par l’Unesco (depuis 1998) car des milliers de pèlerins en nombre croissant chaque année, provenant du monde entier prouve son importance culturelle majeure au-delà de toutes croyances religieuses. En effet de nos jours la démarche spirituelle est plus large que la simple adhésion au catholicisme. C’est une démarche culturelle, sportive, un prétexte à randonner sur un sentier jalonné de curiosités, de rencontres et parfois encore de ferveur.

Ouvertes comme sentiers de randonnée, les anciennes voies de pèlerinage françaises conduisant vers Saint-Jacques-de-Compostelle bénéficient de deux reconnaissances culturelles internationales : Itinéraire Culturel du Conseil de l'Europe depuis 1987, Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.

Le 2 décembre 1998, l’UNESCO a inscrit les Chemins de Saint Jacques de Compostelle au Patrimoine Mondial les décrivant ainsi: « Tout au long du Moyen âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut une destination majeure pour d’innombrables pèlerins de toute l’Europe. Pour atteindre l’Espagne, les pèlerins traversaient la France. Quatre voies symboliques, partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menant à la traversée des Pyrénées résument les itinéraires innombrables empruntés par les voyageurs. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent ces voies et témoignent des aspects spirituels et matériels du pèlerinage. Exercice spirituel et manifestation de la foi, le pèlerinage a aussi touché le monde profane en jouant un rôle décisif dans la naissance et la circulation des idées et des arts »

71 monuments et 7 sections de sentier, répartis dans 10 régions françaises matérialisent ce patrimoine.

LES DIFFERENTS ITINERAIRES

Les différents itinéraires  des Chemins de St Jacques en France et les Caminos Espagne et au Portugal sont les suivants :

La Voie du Puy en Velay

Partant du Puy en Velay en Auvergne et de ses curiosités géographiques et culturelles, la Voie du Puy en Velay compte environ 738 km qui sont parcourus généralement en 38 étapes.

La partie la plus fréquentée reste celle qui part du Puy pour rejoindre Conques en une douzaine de jours, voire jusqu’à Cahors et son célèbre Pont Valentré. De nombreux pèlerins continuent jusqu’à Moissac et son abbaye admirable. Le début du chemins traverse de nombreuses étapes intéressantes que ce soit au niveau naturel ou culturels, comme les Monts du Velay, le plateau de l’Aubrac sauvage, la Margeride, les trésors de Conques, joyau médiéval, les villages de Nasbinals, d’Estaing  ou de Saint Côme d’Olt classés parmi les Plus Beaux villages de France. Cet itinéraire poursuit sa route en traversant le Quercy, et la Gascogne avec des haltes remarquables à Lectoure ou encore La Romieu.

Les trésors naturels et culturels sont nombreux sur ce parcours : vous trouverez dans nos fiches techniques de nombreuses informations sur les lieux à découvrir tout au long de ces étapes jusqu’à Saint Jean Pied de Port.

 

La Voie du Vézelay

Partant de la cité du Vézelay en Bourgogne et de sa Cathédrale remarquable avec ses jeux de lumière et au sommet de la colline Ste Madeleine, l’itinéraire du Vézelay commence par une étape fascinante et se poursuit sur près de 900 km qui peuvent se décliner en 42 étapes.

Le parcours commence dans les vignes de Bourgogne et descend vers le Sud en traversant la Vallée du Cher, le Limousin, le Périgord, les Landes de Gascogne, le Béarn,le Pays Basque jusqu’à Saint Jean Pied de Port.

A partir de la Charité sur Loire, site remarquable fondé sur un puissant prieuré et monastère en 1059, l’itinéraire se scinde en deux : soit votre chemins passe par Bourges, soit il passe par Nevers.

Notre sélection passe par Bourges en raison des hébergements qui sont plus nombreux sur ce tronçon.

 

La Voie d’Arles

Nous l’appellerons Voie d’Arles mais cet itineraire possède d’autres noms dont la Via Tolosana car elle passe par Toulouse.

Cette route débute à Arles, cette riche cité provençale dès l’Antiquité et également au Moyen Age, est un carrefour entre la vallée du Rhône, la Provence et le Languedoc et s’étend sur la Camargue.

C’est une Voie très longue qui comporte 37 étapes jusqu’au col du Somport et près de 45 jusqu’à Puente la Reina, lieu de convergence de tous les itinéraires provenant d’Europe.

Hormis Arles et Toulouse cette voie comporte d’autres sanctuaires où les pèlerins venaient vénérer les reliques, comme Montpellier, Castres ou encore Auch. C’est aussi l’itineraire qui vous mènera en 5 étapes à Saint Guilhem le Désert, haut lieu du chemin et magnifique site géographique.

 

La Voie du Piémont Pyrénéen

Cette Voie est balisée depuis l’extraordinaire Cité de Carcassonne et continue vers le sud Ouest, plonge vers les Pyrénées dans une logique de recherche des cols de passage. Car pour aller outre-Pyrénées, il fallait franchir les cols, ici appelés « ports ».

L’itinéraire passe par Montréal et sa collégiale Saint Vincent ainsi que le pays cathare, puis continue par Fanjeaux, Mirepoix, Pamiers et Saint Bertrand de Comminges et Lourdes. Ensuite la voie longe le Gave et poursuit sa route avec en toile de fond la chaine pyrénéenne avec des vues magnifiques par beau temps sur les sommets des Pyrénées. Apres Mauléon et l’Hôpital Saint Blaise et quelques cols nous voici à Saint Jean Pied de Port.

Nous vous la proposons depuis Lourdes en 8 étapes jusqu’à Saint Jean. Cette partie est bien entretenue et balisée.

 

 Consultez nos itinéraires sur les Chemins de Saint Jacques 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)